Agenda Voir toutes les dates

Une vie d'artiste : Joseph Ferdinand Boissard de Boisdenier et le club des Hashischins

28 Septembre 2016

Joseph Ferdinand Boissard de Boisdenier et le club des Hashischins

Entre 1844 et 1849, notre artiste accueille dans son appartement de l’île Saint-Louis les réunions mensuelles du fameux club des Hashischins. De nombreuses personnalités sont venues à ces séances de consommation de haschich, appelées « fantasias » par les membres du club : Théophile Gautier, Charles Baudelaire, Eugène Delacroix, Gustave Flaubert, Alexandre Dumas et même Honoré de Balzac. Théophile Gautier, qui habita quelques mois dans cet hôtel particulier (appelé l’Hôtel Pimodan), avait, paraît-il, un escalier secret reliant son appartement à celui de Boisdenier, caché dans l’épaisseur du mur. Ces soirées permirent à ces membres éminents d’étudier les effets de la drogue sur le corps et l’esprit. Ainsi, Théophile Gautier publia Le club des hashischins en 1846 et Baudelaire y fait largement allusion dans ses célèbres Paradis artificiels (1860). Pur hasard ou lien de cause à effet : Boissard, qui a accueilli toutes les séances, déménage en 1849, année de dissolution du club.

Voir toutes les actualités